03 octobre 2006

Intra-muros ou ...

A tout seigneur, tout honneur !

Petite visite historico-tricotique guidée dans Montpellier.

Il y a belle lurette, il y avait dans l'Ecusson merceries, magasins de laine, tissus et autres curiosités. Il faut bien reconnaître que tous ces magasins qui jusqu'à leur fermeture, avaient gardé le charme suranné des boutiques provinciales dignes d'un "bonheur des dames" ont disparu du centre ville mais pas du centre de nos coeurs !

Ces disparitions pourraient faire croire que cet article cultive la nostalgie...

Et bien non !!!!

Si je ne regrette pas le magasion "Boka"quand il est associé au passage obligé pour s'équiper du sempiternel vichy réclamé par le  cours de TM du lycée Clémenceau à la fin des années 70...

Je regrette qu'aujourd'hui ces commerces aient disparu, remplacés par des enseignes-franchises qui font des centre-villes des lieux qui perdent leur âme pour n'afficher en majorité que de l'identique !

Je regrette que sans l'oeil averti que m'a permis d'acquérir une formation universitaire en histoire de l'architecture classique, je ne ferai pas la différence entre deux grandes artères commerçantes de villes différentes.

Et c'est uniquement cette même formation d'historienne qui me donne l'envie de raconter le Montpellier d'hier et d'avant-hier...

La ville est belle alors pourquoi se priver de balades dans ce musée à ciel ouvert !

Cet itinéraire est celui que je fais lorsque j'entre en ville en tram' après avoir garer ma voiture à la station-parking Occitanie. En tram' jusqu'à Antigone pour aller au CC du Polygone et après on n'en parle plus !!

Le Polygone 

echellesdelaville

Le centre commercial montpelliérain est un pur produit des années 70 même s'il s'est vu relooké à l'arrière avec les Echelles de la ville pour s'intégrer à l'architecture bofillienne d'Antigone. Il tire son nom de la Citadelle dont il était le champ de tir. Citadelle érigée au lendemain des guerres de religion et devenue depuis lycée (Joffre) après avoir été longtemps caserne...

  • Au fin fond du dernier étage et des Galeries Lafayette se cache Phildar... Accueil sympathique...

souslestoitsde

Avant de quitter le dernier niveau, surtout ne pas manquer la vue sur les toits de Montpellier...

  • Juste avant la sortie, Inno posséde son rayon de laines Monoprix...

Depuis longtemps  il n'y a plus de laine dans le "Monop' historique" situé sur la Comédie. Voilà la raison pour laquelle faire l'impasse sur le Polygone est impossible.

La Comédie

SquareGarePalavas

Entre le Polygone et l'Oeuf il y avait ce petit square qui n'était autre que le square de la gare de Palavas où l'on s'embarquait direction la mer dans le petit train immortalisé par Dubout.

le_petit_train

Ce train a roulé jusqu'en octobre 1968, mes souvenirs (banquettes en bois & huile solaire) sont donc très lointains mais je l'ai pris... 

La sortie du Polygone  mène sur la Comédie dont l'Oeuf ne constitue qu'une partie toujours matérialisée au sol.  (A éviter les jours de gelée et de cagnard ou de pluie avec des semelles crêpe comme j'en ai souvent fait l'expérience...)

Faire l'Oeuf à Montpellier consistait à tourner inlassablement autour de cette place pour attirer le regard des belles ou attendre tout bêtement que Madame daigne enfin sortir des Galeries Lafayette...

PlaceComedie1943 Oeuf

De la Comédie aux petites rues...

  • Grand'rue Jean Moulin pour le Phildar.... puis rejoindre

  • la Rue des Etuves pour arriver à La Mercerie, repaire de la talentueuse Katia qui y crée et y anime des ateliers.  Vente des laines BDF - boutons - perles - et plein d'autres choses...

On peut aussi directement descendre la rue des Etuves en longeant l'Opéra Comédie

ancientheatre1 ComedieMai1974

Le théâtre actuel est le troisième à être construit à cet emplacement. Il remplaça en 1888 la salle de spectacle  érigée en 1755  et détruite par un incendie (Tiens ! le bâtiment à droite a disparu... )

En 1974, on peut constater que le tunnel n'était pas encore creusé...

Que l'on ait emprunté l'une ou l'autre de ces rues,

il faudra les descendre entièrement pour atteindre la prochaine étape

en ménageant une halte sur le trompe l'oeil

au croisement Jeu de paume/ Gd rue-Rue du faubourg de la Saunerie

saunerie detailsaunerie

  • direction rue Paul Brousse (derrière la fontaine au "matelas"...) - Anne ouvrages.

Laines Bouton d'or - Anny Blatt & Plassard (notamment alpaga et pichenette) un petit côté désuet "provincial"  charmant. Dommage que le magasin ne posséde plus sa façade sur la place qui avait un côté très "au bonheur des dames"...

  • Retour Bd Jeu de Paume - la Droguerie.

C'est toujours un plaisir d'admirer les modèles présentés et les écheveaux... et puis le côté laine au fond du magasin échappe à l'agitation permanente du  côté perles...

Quitter le Bd Jeu de Paume en prenant la première à droite, histoire d'échapper aux gaz d'échappement et surtout de découvrir le superbe trompe l'oeil face à l'Eglise saint Roch !

saintrochfacadesaintrochdetail    

(Montpellier est enfin en train de se constituer un patrimoine de trompe l'oeil.

Le prochain sera près de l'église Saint Denis. ) 

  • La dernière étape sera pour la rue Saint Guilhem - Coccinelle. Dépositaire des laines Katia !

***

Pour achever cette promenade  pourquoi ne pas aller faire quelques échantillons

Place de la Canourgue...

pourunpetitechantillon

A suivre...

Posté par zazie à 19:10 - - Commentaires [11] - Permalien [#]


Commentaires sur Intra-muros ou ...

    nostalgie...

    Je suis une Montpellieraine à Marseille, une fille du polygone (la trentaine passée) où ma maman m'emmenait faire les courses et manger à Flunch (?). Ca a beaucoup changé, en bien, merci pour cette balade !

    Posté par kolaulau, 11 février 2008 à 13:09 | | Répondre
  • A la fois amoureuse de cette ville où je me rends souvent et des créations artistiques autour de la laine et des perles, j'ai adoré ce voyage dans le temps... jusqu'à aujourd'hui. Merci !

    Posté par Anna, 27 octobre 2010 à 22:08 | | Répondre
  • Génial! Moi qui voudrais aller poursuivre mes études à Montpellier, je trouve dans ton post plein de raisons supplémentaires!!!
    Merci!

    Posté par petit_sapin, 03 octobre 2006 à 19:15 | | Répondre
  • Super!
    Je suis de Montpellier, mais je vis en Aveyron, et je connais pratiquement tous les lieux dont tu parles (et je connais bien Katia aussi, pour avoir pris une leçon de laine feutrée avec elle).
    Mais pour ceux que je ne connaissais pas (comme Anne Ouvrages ou le dépositaire de laines Katia), je me le note dans un coin et dès que je passe à Montpellier, j'irai faire un tour!
    Bisous
    Virginie

    Posté par Clinsette, 03 octobre 2006 à 21:32 | | Répondre
  • Quoi ? toute cette promenade sans s'arrêter un instant dans un salon de thé ou une pâtisserie ? ça creuse la marche.
    Merci pour cette visite très instructive. Il y a plus de laine que je pensais à Montpellier !

    Posté par Mireille, 04 octobre 2006 à 18:02 | | Répondre
  • Hihihi...!

    C'est mon circuit habituel, sauf que le mien rayonne autour de La Mercerie vers Anne Ouvrages (retour à la maison) ou vers Katia (autre chemin par St Roch pour rentrer chez moi) ou vers Phildar puis le Polygone (à la pause midi) avec un passage obligé à Sauramps pour zieuter les livres tricot et loisirs créatifs

    Posté par kat, 04 octobre 2006 à 19:48 | | Répondre
  • Quelle belle visite. Les photos sont super, je ne connais pas assez Montpellier finalement...

    Posté par Lakshmi, 04 octobre 2006 à 22:35 | | Répondre
  • Il faudra que je note tout ça pour une prochaine visite ! Je suis loin de tout connaitre...
    A très bientôt

    Posté par Françoise, 08 octobre 2006 à 17:01 | | Répondre
  • Ca fait plaisir

    de rencontrer sur un blog quelqu'un qui sait allier plaisir de l'archi et recherche de matière première source de créativité....La disparition des petites boutiques sympa à également sévit chez moi hélàs et les magasins de laine qui étaient foultitude il y à a peine 20 ans sont réduits comme peau de chagrin et se compte sur les doigts d'une seule main !!!!

    Posté par rue fedor, 17 octobre 2006 à 15:09 | | Répondre
  • J'aime ces villes où il y a vraiment une recherche esthétique même avec des complexes des années 70 qui ont de la gueule et donnent envie d'y aller! Grace à Ricardo Bofil(orthographe pas sûre) je crois. Et les murs peints, pourquoi n'y en a-t-il pas plus dans les villes, c'est tellement gai et ça donne du caractère.
    Merci pour cette visite fort intéressante.

    Posté par pascaloune, 03 novembre 2006 à 11:37 | | Répondre
  • merci

    merci pour ces adresses, je quitte la Lorraine cet été pour retrouver le Sud.
    Après 12 années magnifiques à Dax, nous avons atteri à Nancy, et il y a qques mois nous avons appris que le Sud nous attendait pour l'été 2007 : joie.
    Je ne connais pas cette ville, nous avons tout à y découvrir,et en particulier pour moi adepte de la secte du bricolage-cousage-tricotage-passe-temps en tout genre, je suis heureuse d'avoir qques adresses, même si, moi aussi je regrette la fermeture de ces si sympathiques et typiques magasins cachés au fond d'une rue.
    Peut-être aurons nous l'occasion de nous voir quand notre vie sera faite dans ta si jolie ville.
    Bons sublimes tricotages,
    et à une prochaine par tapotage

    Posté par chris, 09 janvier 2007 à 18:32 | | Répondre
Nouveau commentaire